Evelyne et la boule de feu

Publié le par Petra







Météorologue Evelyne
aussi connue comme « la coquine »
prend son métier vachement à cœur.
Bien nase devient son humeur
quand elle se trompe quant au temps ;
ça l’agace carrément.
Le pire c’est quand les gens se moquent,

alors ça, franchement, la choque.

Mais le climat est très fragile
il n’est donc pas du tout facile
de faire le pronostic qui colle
quand les vents tournent et s‘affolent :
il y a un instant encore
celui du sud soufflait du nord,

le vent de l’est est au far ouest

Et je ne vous dis pas le reste !


Lors d’une de ses expériences,
en pleine nature pour la science,
elle tomba pile nez à nez
avec une petite boule de feu.
« Attends un peu que je t'attrape,

  d’aucune manière tu ne m’échappes ! »
dit elle, et de son sac à dos
elle sortit un bocal bien gros

qu’elle tendit à la petite boule
qui s’y perdit à chair de poule.

Le couvercle mis dessus

il n’y avait point aucune issu.

S’assombrit le temps alors

car il aimait sa boule bien fort ;

le ciel versa sans aucune gène

des larmes de chagrin et peine.



Evelyne retourna chez elle

pour admirer la proie, la belle.
La pauvre petite boule de feu

se sentit triste peu à peu…

« Tu seras mon ultime joker

en météo qui est mon poker ;

car si un jour lointain je mise

sur un orage que je prédise

et le temps est estival

alors je t’ouvre le bocal

Et, ô miracle, un éclair

tombe du ciel bleu tel une chimère !

J’aurais prédit donc sans foirer… »

La boule de feu est soulagée

parce que déjà sous peu de temps

elle sera libre comme avant.

 



 

Publié dans Poèmes

Commenter cet article

zerlina 10/12/2009 11:03


euh, là, j'aimerai bien qu'elle la relâche, sa boule de feu, parce qu'il fait vraiment un temps de chien (dixit les chats...)

bises

zerlina


saadou 09/12/2009 13:11


t'es ou?


Petra 09/12/2009 23:48


Je suis toujours là, ma douce Saadou. J'ai seulement quelques trucs à regler pour l'instant, et j'ai l'esprit vidé. Mais ne t'inquiètes pas, je vais bien quand même. Tout vide est là
pour être rempli.


Le Passager 08/12/2009 17:36


Je comprends pourquoi maintenant on a un aussi mauvais temps


Petra 09/12/2009 23:42


N'est-ce pas ? Ici chez moi, il y a eu de mauvaises langues qui ont laissé entendre qu'il pleut parce que je chante ; pour sauver la face j'étais donc obligée de raconter cette histoire
et de jeter la responsabilité sur Evelyne et sa vanité...


saadou 07/12/2009 08:57


si on pouvait mettre le mal en bocal et ne plus le relacher...
mais je suis triste pour la petite boule de feu...


Petra 07/12/2009 13:07


Ben oui, ce serait pas mal, ce serait très bien même...
Quant à la petite boule de feu, t'inquiètes ! Elle ne tardera pas à être libérée car Evelyne se trompe tout le temps sur le temps...