Il y a quelques mois...

Publié le par Petra


mon copin Bernard est revenu
du marché de samedi
avec plein de fruits et de légumes.

En déballant toute cette nourriture vitaminée
nous avons trouvé Tsimtsum, l'escargot,
qui se cachait dans une tête de salade.

Nous avons décidé que
sa caravane n'était pas
adaptée pour un hiver si froid.



Depuis, il est logé chez nous
dans un bocal



avec piscine



dont il te fait le tour ici.



En printemps nous allons
le remettre en pleine nature.



Entretemps il sera
devenu une célèbrité
sur la toile...



Publié dans Animaux

Commenter cet article

le passager 22/02/2010 18:25


Peut être que si tu mets des chiffres romains sur l'assiette et qu'il tourne toujours dans le même sens à vitesse régulière, oui peut être te donnera t'il l'heure.


Petra 23/02/2010 14:31


Faudrait prendre une assiette plus petite, car dans le film il est déjà en vitesse accélérée double... Ou bien en faire un calendrier de semaine ?


Arthémisia 22/02/2010 06:55


C'est vrai que ce film d'action était si terrible que je n'ai pas pu tenir jusqu'à la fin. Je me doutais bien que c'était  quelque chose de tendre, de l'ordre de la berceuse, d'une
confidence aussi...
Belle journée.
Bises
Arthi


Petra 23/02/2010 14:31


Belle journée à toi !


saadou 22/02/2010 00:04


j'ai aimé la chanson de la vidéo, surtout la guitare
bisous


Petra 22/02/2010 01:43


Merci et  à toi !


saadou 22/02/2010 00:02



jolie petite maison, tout confort avec piscine pour ce sdf !!!
ton bon coeur te perdra petra! je vais t'envoyer tous les escargots de mon potager, merci d'avance!



Petra 22/02/2010 01:38


Chouette, si tu m'envoies une bonne douzaine j'en serais ravie, mais je ne garantirais pas pour les bien-être des pauvres bêtes...
 
Un seul escargot ne me tente pas.


Arthémisia 21/02/2010 22:37


que dis la chanson Petra? La musique est très belle et pleine de nostalgie....


Petra 21/02/2010 23:23



Je répète la chanson dans la vidéo en français,
mais je m'en doutais que ça peut être trop dur
de supporter un film d'action aigue comme ça jusqu'à la fin...
il y a tout bonnement trop de suspense !



C'est une berceuse en yiddish,
voici les paroles de ma version française
(ce n'est pas une traduction exacte à cause des rimes,
mais reprend bien le sens et les images de l'original) :

"Fais dodo, mon petit tendre
Je te chante une berceuse.
Quand tu sera assez grand pour comprendre
Va te surprendre une chose...

Quand toi, mon petit, tu seras plus grand
Tu vas chercher égalité
Et c'est alors que tu vas découvrir seulement
La richesse et la pauvreté.

Les places de luxe, les palais les plus grands
Furent tous bâti par de pauvres mains,
Mais jamais tu ne verra nul pauvre vivre là,
Ce sont les riches qui habitent là-bas.

Le pauvre homme vit dans son galetas
Où dans les murs la moisissure
Des douleurs lui donne bien trop longtemps déjà
Dans les mains et les pieds tous nus."

Le pauvre homme dans la berceuse a bien de la chance
car combien n'ont même pas de murs pourris où se réfugier...

Quant à Tsimtsum lui, il vit le grand luxe en ce moment,
mais je pense qu'il sera plus heureux quand nous l'aurions relaché.