Je vous présente Muni

Publié le par Petra

 

 

Muni, la chatte de mes copains
Est toute noire aux poils satins.

 

 

 

null 

 

 

Ici elle grimpe l’étagère ;

Une entreprise très précaire !

 

 

null   

 

C’est parce qu’elle voudrait s’approcher
Des pigeons qui savent voler
Et qui font pas mal de bruit
En grouillant sur le toit, pardi !
Jamais elle ne les aura pourtant :
Ils sont dehors, et elle dedans.

 

 

null 

 

 

Mais cet exploit bien remarquable,
Je l’ai vite pris en image
Pour que plus tard elle soit capable
- Très agée et bien plus sage -
De raconter ses aventures
Aux arrière-petits-chatons ;
Et je devine que par nature

Elle va "exagérer", disons.

 

 

null 

 

Son récit n'aura rien à voir
Avec l'escalade de l'armoire.



null

 

 

 

 

Publié dans Poèmes

Commenter cet article

Szintilla 15/11/2010 00:22



Da wünsch ich dir doch mal jede Menge Leim und Geduld, damit die Bastelei bis Weihnachten fertig ist. Mir ist üüüüberhaupt nicht nach Weihnachten, kann ausfallen, ich nehm dann lieber gleich
Ostern. :-))


Liebe Grüße, Szintilla



le passager 07/11/2010 14:38



je ne trouve pas Muni si pâle.


Signé le roi de la blague à 1 euro



Petra 13/11/2010 22:41



Ta blague m'a valut 3 jours de réflexion avant que je ne la comprenne. Si je traduis ça en heures de travail, l'inflation est énorme. 1 euro ! Tu parles...


Bisou



Szintilla 05/11/2010 00:05



Ich verstehe hier zwar nullkommanix, aber die Katzenbilder sind genial.:-))


Ich lass dir mal ein paar liebe Grüße hier und wünsch einen bunten Herbst, Szintilla



Petra 13/11/2010 23:55



Hallo Szintilla !


Welch eine freudige Überraschung ! Je bunter der Herbst, desto munter das Herz !

Nullkommanix ist auch schon was, nämlich genau ein Zentinixtel oder zehn Millinixtel.
Die Katzenstory kommt demnächst auch nach Deutschland, sobald ich mit meiner Geschenkebastelei völlig am Ende bin. Also spätestens nach Weihnachten. Vielleicht aber auch schon etwas früher. Kommt
darauf an, was mir eher ausgeht, der Leim oder die Geduld... (glibber)

Liebe Grüsse von bunt über weiss bis zum Gehtnichtmehr. Dann muss auch schon wieder der Frühling her.



le passager 04/11/2010 16:07



Je raconte ... Quand elle ne voyaient (les filles) elles couraient toutes comme des folles. La musicienne c'est la seule que j'ai rattrapé, heureusement pour moi elle n'était pas sportive




Petra 13/11/2010 22:44



Je le savais, qu'être sportive n'a pas que des avantages !



le passager 03/11/2010 20:02



Il en est des hommes comme des chats. Au fait t'ai je déjà raconté quel succès j'avais auprès des filles quand j'étais jeune



Petra 04/11/2010 10:57



Ah oui ? Raconte ! Les filles, c'est très bien, mais une douce compagne musicienne comme la tienne, ça doit être encore mieux.

Bise à vous deux