La fatigue

Publié le par Petra





Mes chers amis

Il faut que je vous explique mon silence... Mais comment ?

Depuis septembre je suis malade. J'ai la "maladie de Basedow", une maladie auto-immunitaire de la thyroïde. Cette maladie est très difficile à traiter, surtout au début, car le médecin m'a expliqué qu'il faut beaucoup de temps, rien que pour trouver le bon dosage des médicaments.

Heureusement ça ne fait pas mal, alors pas de panique ! Mais mes hormones sont totalement hors contrôle et je traverse en ce moment une période de fatigue. Enfin, ce n'est que depuis peu que je comprends le sens du mot "fatigue". Ce n'est pas "avoir sommeil", c'est autre chose...

Je n'ai plus envie de rien, je ne sais même plus penser et quand il m'arrive de penser, c'est le "noir qui s'allume". Je ne sais plus quoi vous raconter. Il n'y a plus rien.

Ceci dit, pour moi personnellement cet état n'est pas du tout insupportable, c'est plutôt que ça m'est égal. Voilà où j'en suis. J'aime dormir, car j'ai des rêves très intenses et tout à fait plaisant (heureusement), mais ils sont tellement bizarres que je ne saurais les raconter.

Alors je compte sur vous pour un peu de patience, je suis sûre que je reviendrais, mais pour l'instant je suis complètement inutile. Je vais toujours sur vos blogs, mais je ne sais même plus comment faire un commentaire, bien que vos histoires me touchent et que je les apprécie beaucoup.

Devrais-je m'en excuser ? Je ne crois pas. Je ne suis pas pour les excuses, ni pour les pardons. Ces notions ne vont pas ensemble avec mes mœurs libertaires...

Je vous prie seulement de comprendre et de ne pas vous faire des soucis (car comme j'ai dit, de mon point de vue ce n'est pas si grave que ça). C'est juste une pause, une escapade aventurière dans le "temps des rêves". Peut-être je vais pouvoir faire quelque chose avec ses rêves plus tard... qui sait ?

Je vous embrasse tous très fort. Sachez que je vous lis. Je suis là dans le silence et je vous apprécie beaucoup.

Bises à vous tous !

Publié dans Divers

Commenter cet article

Le Passager 30/03/2010 18:22



Moi aussi comme Zerlina et les autres on pense très fort à toi. Courage fait z'y voir à la maladie ce que c'est une anarchiste !



zerlina 27/03/2010 23:08


je passais,
j'avais juste envie de te faire un petit coucou.


bizz

zerlina


le taulier 27/03/2010 10:48


Je t'en veux enormement!!!!!!la maladie est une chose que l'on décide et gére avec une grande simplicité pourtant....Sincérement, ce qui me plait chez toi, ces tes textes déambulatoires....tes
cheminements dans ta ville et la poésie qui te suit sur les traçes de tes pas...Alors, prend tout ton temps...repose toi bien....et reviens nous, randonneuse des mots!


zerlina 26/03/2010 18:45


bizoux à toi.
On pense à toi.
Reviens nous vite

zerlina


le passager 25/03/2010 09:10


Courage, le soleil arrive. Il va faire beau pour toi demain, si si je l'ai lu dans ma boule de cristal.
Bisou