La robe

Publié le par Petra

 

   

Pendant que je suis en train de songer

« Que vais-je mettre pour cette journée ? »

Mon corps s’est déjà vêtu ainsi :

D’une robe froissée, usée par la vie.


Mon esprit, enfant insolant, se révolte, « Mais non !
Il n’est pas aussi tard que tu dis, voyons ! »
Et je file la belle robe, celle de toutes les couleurs,
En pensant que le temps est un sacré voleur.


Et je sais que l’emballage n’est pas le cadeau.
Qui a dit d’ailleurs, que vieux n’est pas beau ?
Je regarde les gens, comme ils suivent la mode,
Se remettent à neuf avec de belles garde-robes.


Je les vois à la brocante où tout est si vieux.
Que cherchent-ils là, puisqu’ils admirent le nouveau ?
J’enlève ma robe ; je ne vais pas faire comme eux.
Qui désigne le laid, qui décide du beau ?


Pouvons-nous regarder sans juger pour autant ?
Le printemps, vaudrait-il plus que l’automne ?
Qu’en est-il de l’hiver qui nous attend,
Cette dernière, mystérieuse saison ?


Je suis qui je suis juste ici et maintenant,
Non pas dans le passé, ni dans quelque temps.
Sur ma peau mes contes ne sont pas écrits,
Ni qui j’étais, ni qui je suis.


Je suis comme vous, sauf un peu autrement.
Toute la vie se répète dans la roue des saisons.
Nos histoires se racontent encore et encore
A travers tous les âges et dans tous les décors.


Mais une chose magique j’ai bien observée :
Chaque fois que j’aime, s’en va tout ce qui est laid.
La beauté, comme vous le savez certainement,
N’est pas en dehors, mais elle est en dedans.


En dedans de vous et de l’autrui.
Je ne suis guère la première qui vous le dit.
La jolie robe, je la mets quand je veux
Offrir par respect un plaisir à vos yeux.


Et parfois
Je ne veux pas
Pour une très simple raison :
L’espoir de revoir un regard profond.



Publié dans Poèmes

Commenter cet article

saadou 13/11/2010 19:15



alors tu es très belle...



Petra 13/11/2010 22:23



Et c'est grace à toi, car tu es un amour...